Recherche :
 
recherche avancée

 

 

facebook Millennia2015 facebook
Millennia2015
Twitter @Millennia2015

@millennia2015

  #M2025

Infos
Register
Inscription

Think Tank
DataBase
Donate
Faites un don

 

 

 
Contenu de cette section :
 

Vous êtes ici :   Accueil   


07/03/2012

Carte blanche - 8 mars 2012 : Appel à un "Printemps des femmes"

Auteur : Millennia2015

Source : 100 ans au Féminin Pluriel

 

 

 

Carte blanche, Printems des femmes 

Carte Blanche - 8 mars : Appel à un « Printemps des femmes »

100 ans au Féminin Pluriel


La province de Namur compte la proportion la plus basse de conseillères provinciales et seulement une femme bourgmestre... Un constat, parmi d'autres, qui interpelle L'association 100 ans au Féminin Pluriel.


Copenhague, 1910 : « lors de la 2e Conférence internationale des femmes socialistes, la journaliste féministe et communiste allemande, Clara Zetkin, appelle à la participation des femmes dans les mouvements de travailleurs et en politique », rappelle Vie Féminine, dans son dossier pédagogique « 8 mars 2012. Journée internationale des femmes ». L'année suivante, en mars, des manifestations de femmes éclatent partout en Europe. La Journée internationale de la Femme est née. Elle est reconnue officiellement, en plein néo-féminisme (1977), par les Nations Unies.

Un siècle après la prise de conscience de Clara Zetkin, on pourrait penser que tout est acquis. Beaucoup le pensent. Pourtant, il n'est pas temps de baisser la garde. Les périodes de rigueur, comme celle dans laquelle nous sommes entrés, fragilisent toujours les plus vulnérables. A la veille de la Journée internationale de la Femme du 8 mars et en cette année d'élections communales et provinciales, l'association « 100 ans au Féminin Pluriel » (1), qui a organisé l'événement « Namuroises du centenaire » le 8 novembre dernier, lance, via cette « Carte Blanche », un appel aux femmes, aux associations de femmes et aux hommes sensibles à la cause des femmes, implantés dans l'arrondissement de Namur. Un appel à un rendez-vous le 21 mars, pour un premier petit déjeuner de travail, qui signera le « Printemps des femmes »(2). Le but poursuivi ? Rassembler un maximum de participants, particuliers et associations, afin de réfléchir aux politiques locales à encourager pour une meilleure vie en société.


Les femmes constituent 50,99 % de la population belge, selon l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH, « Femmes et hommes en Belgique », 2e édition). Celles qui ont moins de 55 ans sont désormais en moyenne plus hautement qualifiées que les hommes du même âge. Elles sont plus actives sur le marché du travail que leurs mères et grands-mères. Néanmoins, les hommes restent plus nombreux à avoir un emploi mieux rémunéré à temps plein et ils sont majoritaires dans les postes de direction.


La pauvreté a un visage féminin


Résultat : la pauvreté a un visage avant tout féminin. Selon l'IEFH, plus d'un tiers des femmes dépendent des revenus des personnes avec lesquelles elles vivent, pour 10 % chez les hommes. La différence est plus marquée encore chez les retraités. 60 % des pensionnées vivent avec moins de 1000 euros par mois (pour un tiers des pensionnés) et 57 % des bénéficiaires d'une allocation d'intégration sociale sont des femmes. Chez nous également, d'après une étude de Philippe Defeyt sur « Les caractéristiques socioéconomiques des Namurois(es) », 52,3 % des bénéficiaires du revenu d'intégration sont des femmes (chiffre de 2009). Selon le CPAS de Namur, les femmes de moins de 18 ans et celles de plus de 65 ans qui vivent seules, ainsi que les femmes à la tête d'une famille monoparentale, y font davantage appel. Autre exemple : le chômage de longue durée touche davantage les Namuroises que les Namurois. 832 femmes chôment depuis cinq ans au moins, pour 768 hommes, en ce début de 2012.


Les femmes restent par ailleurs clairement les premières victimes de violences. Chaque jour, la police reçoit en moyenne 59 plaintes relatives à de la violence physique entre partenaires ou ex-partenaires, rappelle l'IEFH. Dans 98 % des cas, les violences sexuelles sont commises par des hommes. Mais seuls 6 % des femmes victimes d'un viol font une déposition auprès de la police.


Il existe toutefois des leviers de changement. «La participation des femmes au pouvoir est un élément nécessaire à l'intégration de la dimension de genre dans les politiques, et donc à la réalisation de l'égalité entre femmes et hommes », peut –on lire dans « Femmes et hommes en Belgique ». Les quotas en politique ont eu des effets variables. Ainsi, la proportion de femmes dans les conseils provinciaux est la plus basse à Namur (25 %) et la plus importante à Liège (46 %). Les bourgmestres féminines restent globalement très minoritaires (un peu plus de 10 %). La province de Namur n'a qu'une femme bourgmestre. A l'échelle belge, les échevines (30,7 %) et les conseillères communales (35,1 %) sont plus nombreuses. Namur se distingue, cette fois, avec 5 femmes sur 11 membres du collège communal.


Les communes et les provinces comme ferments de changements


Il ne s'agit pas d'un détail : les provinces et les communes peuvent faire la différence. Ainsi, à Namur, à l'occasion de la Journée de la lutte contre la violence faite aux femmes, le 25 novembre dernier, une Quinzaine de sensibilisation sur la question a été organisée. Depuis 1985, une offre d'accueil pour les tout petits est proposée 24 heures sur 24. Plus récemment, la ville de Namur a aussi ouvert trois milieux d'accueil destinés prioritairement aux mères qui veulent se réinsérer professionnellement en suivant des formations. Ces bonnes pratiques peuvent faire école. Mais on pourrait imaginer d'aller plus loin, en créant, par exemple, dans chaque commune, un échevinat de l'Egalité des chances des femmes et des hommes, à l'instar du poste ministériel existant au niveau fédéral, qui développerait au niveau local la ventilation de toutes les statistiques selon le sexe, car « mesurer, c'est savoir ». Les compétences des communes et des provinces en matière d'enseignement, de formation, d'accueil de la petite enfance, de santé, de police locale, etc., sont de puissants ferments de changements dans le quotidien des femmes. Celles et ceux qui agissent pour améliorer le sort de l'ensemble des citoyennes et des citoyens, de cette façon, sont invités à nous rejoindre le 21 mars prochain pour le « Printemps des femmes ».


 

Signataires :


Lisette Degolla, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, présidente des Aînés cdH de l'arrondissement de Namur
Marie-Anne Delahaut, Namuroise du Centenaire, Directrice de recherche à l'Institut Destrée et responsable fondatrice de Millennia 2015 « Femmes actrices de développement pour les enjeux mondiaux »
Luxandra Farcas, Namuroise du Centenaire, membre de 100 ans au Féminin Pluriel
Véronique Filée, membre de 100 ans au Féminin Pluriel, enseignante
Christine Forment, directrice Interface3.Namur
Anne Fourny, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, journaliste
Catherine Henry, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, avocate, présidente des Femmes chefs d'entreprises (FCEB)
Dorothée Klein, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, porte-parole, femme cdH
Geneviève Lazaron, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, échevine, femme cdH
Béatrice Mulengezi Bashizi, Namuroise du centenaire, présidente de l'asbl Caravane pour la Paix et la Solidarité
Anne Oger, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel, enseignante, conseillère CPA, femme cdH
Dominique Sonveaux, membre-fondatrice de 100 ans au Féminin Pluriel
Josette Yengo, présidente de Asefora


(1) L'association de fait « 100 ans au Féminin Pluriel » rassemble des associations de femmes et des particuliers sensibles à la cause des femmes.
(2) Pour toutes information complémentaire : dorothee.klein@live.be, ainsi qu'en devenant membre du groupe facebook « 100 ans au Féminin Pluriel » ou sur les sites des associations précitées : www.millennia2015.org , www.namur.lecdh.be

 

 

=> Lien direct vers la carte blanche ici:

     /files/files/Publications/Carte_Blanche_Appel_a_un_Printemps_des_Femmes_100_ans_au_feminin_pluriel_2012_03_08.pdf

 

=> Article publié dans "Vers l'Avenir", mercredi 7 mars 2012

 

 

===

Back/Retour => Via Millennia 2015

   
   
 

 

  Millennia2025 Woment and Innovation Foundation  

Millennia2025
Women and Innovation Foundation,
Public Utility Foundation

 

Fondation Millennia2025
Femmes et Innovation,
Fondation d'utilité publique

 

 

Institut Destrée - The Destree Institute

The Destree Institute, NGO official partner of
UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with
the United Nations ECOSOC since 2012 

 

L'Institut Destrée, ONG partenaire officiel de
l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès de l'ECOSOC
des Nations Unies depuis 2012

 

 

UNESCO

Millennia2015
International conference,

with the patronage
of the UNESCO 

 

Conférence internationale
Millennia2015,

avec le patronage
de l'UNESCO

www.millennia2015.org    ©   Institut Destrée - The Destree Institute