Recherche :
 
Advanced search

 

 

facebook Millennia2015 facebook
Millennia2015
 Twitter @Millennia2015

@millennia2015

  #M2025

Infos
Register
Inscription

Think Tank
DataBase
Donate
Faites un don

 

 

 

Content of this section:

 
-Cluster 1
-Cluster 2
-Cluster 3
-Cluster 4
-Cluster 5
-Cluster 6
-Cluster 7
 

You are here:   Foresight Process > Issues and clusters


Direct link: www.millennia2015.org/Issues

 

 

 

Millennia2015 Foresight Process:

Issues resulting of the Think Tank research

 

Processus de prospective Millennia2015:

Enjeux résultant du travail de recherche du Think Tank

 

 

 

   The context - Le contexte

The Members of Think Tank have analysed the 37 variables of Millennia2015. They are formulating the long term issues they consider as most important for women by 2025 in their country/region.

 

We ask to send us between 2 and 7 questions, beginning with "How...?" in relation with women's empowerment topics. They have thus formulated the issues enlightening the futures, representing risks or occasions for the future. These questions will help us to identify the tasks we will all have to deal with later on.

 

Good questions are crossing points towards relevant solutions. In the case of the Millennia2015 foresight methodology, they are the issues we will all analyze to formulate the vision for women's empowerment by 2025. We will then write that vision (or those visions, maybe one by continent or region).

 

Our last step at the moment will be to design the Millennia2015 Action plan for women's empowerment to be finalized together during our international conference with the UNESCO at its Headquarters, Paris, 3-4 December 2012 (www.millennia2015.org).

 

We present below the issues we are receiving. WSend your contributions and issues no later than Friday 19 October (email to delahaut.marie-anne [at] millennia2015.org): we will immediately work on the Vision 2025 (the ultimate aims) and the strategic axes (the action plan) to present a draft to the UNESCO and to the Millennia2015 Community no later than the 12 November.

 

With Coumba Sylla, we will help you if you have any questions and we will be very happy to receive your issues, so strategic to understand what is most important for You to improve women's condition by 2025. We appreciate your collaboration and already thank you.

 

Les membres du Think Tank ont analysé les 37 variables de Millennia2015. Ils travaillent à formuler les enjeux de long terme qu'ils considèrent comme primordiaux pour les femmes de leur pays ou région à l'horizon 2025.

 

Nous leur avons demandé de nous envoyer de 2 à 7 questions commençant par "Comment...?" en lien avec la problématique de l'autonomisation des femmes. Ils ont donc formulé les enjeux mettant en perspective les futurs, ceux qui représentent des risques ou des opportunités pour l'avenir. Ces questions vont permettre d'identifier les tâches auxquelles nous devrons ensuite nous atteler.

 

Des questions bien formulées sont des ponts vers des solutions appropriées. Dans le cas de la méthodologie prospective Millennia2015, les enjeux seront analysés afin de réfléchir à la vision pour l'autonomisation des femmes à l'horizon 2025. Cette vision sera ensuite rédigée (il peut également y avoir plusieurs visions, une par région ou continent).

 

Notre dernière étape est d'élaborer le Plan d'action de Millennia2015  pour l'autonomisation des femmes qui sera finalisé avec vous lors de la conférence internationale au Siège de l'UNESCO, Paris, les 3 et 4 décembre 2012,

(www.millennia2015.org).

 

Nous présentons ci-dessous les enjeux déjà reçus. Envoyez-nous vos enjeux et contributions d'ici le vendredi 19 octobre 2012 (par mail à delahaut.marie-anne [at] institut-destree.eu): nous travaillerons alors sur la visions 2025 (les finalités) et sur les axes stratégiques (le plan d'action) afin de présenter une première ébauche à la communauté Millennia2015 et à l'UNESCO au plus tard le 12 novembre.

 

Avec Coumba Sylla, nous pouvons vous aider si vous avez des questions. Nous serons ravies de recevoir vos enjeux, indispensables pour comprendre ce qui est important à VOS yeux pour améliorer la condition des femmes à l'horizon 2025. Merci d'avance pour votre collaboration.

 

 Millennia2015 Foresight Process  Millennia2015 - Processus de prospective

 

 

 

 

 

   Answers of the Millennia2015 Think Tank - Réponses du Think Tank Millennia2015

 

 

We attribute a number to each issue when we receive them, simply to facilitate the research.

The first text is the original and the second is the translation.

Your suggestions or comments are welcome.

 

La numérotation des enjeux permet de faciliter la recherche mais ne constitue pas un ordre de classement.

Le premier texte est l'original et le deuxième en est la traduction.

Vos suggestions et commentaires sont bienvenus.

 

 

Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez les mots clefs des enjeux de Millennia2015 par cluster.

In the table below, you will find Millennia2015 issues keywords  by cluster

 

=> Tableau des mots clefs - Keywords table [pdf]

 

 

   Contributors - Contributrices et contributeurs:

 

 

Africa - Afrique

 

Josephine Nkiru-Zdna Alumanah, Nigeria - Jeauberte Djamou, Cameroun -

 

Halima Boubacar Fodi, Niger - Toussaint Y. Honvou, Bénin - 

 

Agatha Ikposhi, Nigeria - Justin Hagena Kakumba, République démocratique du Congo + Rwanda -

 

Adèle Meyifi Itchiri, Cameroun - Violet Lobe Mokube, Cameroon -

 

Hadio Mounkaila, Niger - Jacqueline Musugani, République démocratique du Congo -

 

Ndeye Boury Niang, Sénégal - Daniel Ntenday Nshimba Kalmeta, République démocratique du Congo -

 

Shirley Randell, Rwanda + Australia - Aïssatou Saibou Aboubakari, Bénin

 

Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF), Québec -

 

Hawa Sidibe, Mauritanie - Armand Kouakou Kan, Côte d'Ivoire -

 

Sitti Echa Tamou, Comores -

 

 

===

 

Asia - Asie

 

Sajila Sohail Khan, Pakistan -

 

 

=== 

 

Europe

 

Marie-Ange Abras, France - Cornelia Daheim, Germany - 

 

Silvia Depau, Sardaigne - Marthe Djuikom, Bruxelles, Belgique -

 

Eleonora Masini, Italy - Elena Stancanelli, France -

 

Véronique Thouvenot, France -

 

 

===

 

North America - Amérique du Nord

 

Maria de Bruyn, United States - Elizabeth Florescu, Canada -

 

Lois Herman, United States -

 

 

===

 

Central America - Amérique centrale

 

WiDMax Fayette, Haïti -

 

 

===

 

 

Thanks to all! - Merci à toutes et tous!

 

 

 

 

 

 

 

   Shirley Randell

 

Prof AO, PhD
Managing Director, SRIA Rwanda Ltd
Kigali, Rwanda / Sydney, Australia

24.09.2012

===

 

001. How do we reduce the international scourge of gender-based violence?


002. How do we empower women to deal with the constant barrage of gender discrimination in all countries?


003. How do we increase the involvement of men with women in tackling gender discrimination?


004. How do we reduce the world-wide poverty and illiteracy of women and girls?


005. How do we increase the opportunities for women in management in higher education?


006. How do we strategise to continue the impact of the MDGs on issues like maternal health?


007. How do we bring new isses like non-state torture of women on to the agenda?

 

 

 

 

 

 

   Véronique Thouvenot

 

MBA, Ph.D, Evaluation Expert in eHealth, mHealth, eLearning and Telemedicine,
Head of Millennia2015 "Women and eHealth" International Working Group "Wehealth",

Head of Millennia2025 "Women and Telemedicine" Global Network "WeTelemed",

Administrator of Millennia2015 "Women and Innovation" Foundation, PUF,

Coordinator of hte Millennia2025 Foundation "Women and Innovation" Representation in Geneva

Geneva, Switzerland - Lyon, France

24.09.2012

===

 

 

A. Femmes bénéficiaires de la eSanté

 

008. Comment assurer à toutes les femmes, quel que soit leur condition et lieu de vie, l'accès à l'information et à la prévention de santé par la eSanté, santé mobile ou mSanté et télémédecine ?

 

009. Comment améliorer leur accès aux soins médicaux par le diagnostic à distance et la transmission d'images médicales en temps réel ?

 

 

B. Femmes professionnelles de santé

 

010. Comment former les femmes médecins, infirmières et sage femmes en priorité à la télémédecine et eSanté ?

 

011. Comment augmenter rapidement le nombre de femmes professionnelles de la santé au sein des équipes de télémédecine?

 

012. Comment rendre la santé mobile ou mSanté accessible à toutes les professionnelles de santé ?

 

 

 

 

 

 

   Sajila Sohail Khan


Gender Advisor
Promoting Gender Equality for Decent Employment (CIDA-GE4DE)
ILO Office for Pakistan
Islamabad, Pakistan

24.09.2012

===

 

The following are some questions related to issues related to my country;

 

013. How can the Women and children high rates of communicable and non-communicable disease, morbidity, and mortality decreased?

 

014. How can rural women get more access to interest free micro-finance services (credit, savings, insurance and pensions)?

 

015. How can the low enrolment rates at the primary level, wide disparities between regions and gender, lack of trained teachers, deficiency of proper teaching materials and poor physical infrastructure of schools indicate the poor performance  be addressed?

 

016. How do women decide to work in Pakistan? How women's participation in economic activities will lead towards economic empowerment of women in Pakistan?

 

017. How can women's contributions formally be recorded in labour force statistics in Pakistan?  

 

 

 

 

 

 

 

   Marie-Ange Abras

 

Chercheuse en soins palliatifs
Organisme de Recherche sur la Mort et l'Enfant
Paris, France
24.09.2012
===


018. Comment les médias contribuent-ils à relayer les informations sur les innovations des femmes et tendances du demain ?

 

019. Comment la société peut-elle revisiter ces conditionnements à l'égard des femmes et sur les modes de consommation ?

 

020. Comment travailler et entreprendre autrement grâce à la contribution des femmes dans des soi-disant métiers d'hommes ? 

 

 

 

 

 

 

   Lois Herman

 

Coordinator, WUNRN - Women's UN Report Network,
Minneapolis, Minnesota, United States

27.09.2012

===

 

ISSUES ENLIGHTENING THE FUTURE FOR WOMEN & GIRLS
SAMPLING for MILLENNIA 2015

 

021. HOW WOULD IT BE IF at least half of the money spent by countries for war, conflict, arms, weapons, were spent for human rights especially for women and girls?
 
022. HOW WOULD IT BE IF education monies were increased so that all girls and their mothers would be literate, and that NOT ONLY enrollment figures would be tallied, but ALSO RETENTION in school, staying in school, and for girls - PRIMARY EDUCATION BUT ALSO SECONDARY EDUCATION?
 
023. HOW WOULD IT BE IF safe drinking water were available for all, and within a short distance of homes/communities, and women and girls did not have to carry water and risk security?
 
024. HOW WOULD IT BE IF violence against women, all forms, saw a dramatic drop with support from men as well as women, and as a path to gender equality.
 
025. HOW WOULD IT BE IF domestic laws affecting the lives of women and girls, included budgeting and implementation, throughout a country, to turn rhetoric into reality.
Examples would be laws against female genital mutilation, child marriage, female infanticide.
 
026. HOW WOULD IT BE IF the true issues of food control and hunger were revealed, and accountability on controlling forces as governments and private sector, so that in spite of climate change and natural disasters, there was enough for all to produce and eat.
 
027. HOW WOULD IT BE IF the cycle of poverty were broken because of a HUMAN RIGHTS DIMENSION as on extreme poverty, and using INDICATORS to measure, and thus reducing the increase in poverty of women and girls throughout the world?
 
028. HOW WOULD IT BE IF easy and inexpensive translations to provide more information and linkages for women and girls, through radio, TV, cell phones, internet?
 
029. HOW WOULD IT BE IF emergency birthing centers would be available and funded in developing countries where woman live very far, dangerously far, from medical care for delivery?
 
030. HOW WOULD IT BE IF the UN-FAO Voluntary Guidelines on Land Tenure would enable women to have land rights by law and protect them from Land Grabbing?
 
031. HOW WOULD IT BE IF older women and widows were given respect, better living standards, sufficient medical care, and improved quality of life?
 
032. HOW WOULD IT BE IF aid projects as North-South, and especially relating to women and girls, were more of/by/for/with those involved, without imposing control and dimensions by donors, and supporting long term growth for sustainability?
 
033. HOW WOULD IT BE IF trafficking had serious controls, and that especially trafficking from poor to wealthier countries were more monitored, with victim safety and service paramount, but focus on stopping the corruption and human slavery of trafficking?
 
034. HOW WOULD IT BE IF power and money could NOT buy almost anything in this world, anyone human, so that exploitation was not rampant, child labour stopped, and the spreading of the classes did not manipulate as by international financial institutions, governments, private sector?
 
035. HOW WOULD IT BE IF religious and political powers put human rights and social justice as absolute values and practices, especially for women and girls?
 
036. HOW WOULD IT BE IF in realities of conflict, war, refugee status, displacement, women and girls would be honored and no longer violated as "spoils of war?"

 

 

 

 

 

 

   Agatha Ikposhi

 

Deputy Registrar, Cross River University Of Technology

Calabar South, Subsahara, Nigeria

02.10.2012

===

 

VISION 2025: ISSUES TO BE   ADDRESSED   IN   AFRICA SUB-SAHARA.

Globally, Women equality/party movements started as far back as 1975 with the formal declaration by the United Nations (UN) of March 8, being International Women's Day – a day set aside for women to showcase their potentials.


This led to the first world women conference in Mexico in July 1975, with the theme: “Equality of men and women”.  This   was followed   by   the   second world Women Conference in Copenhagen, July 1980.  The theme for this other conference   was: “Development and peace”.  The third Conference took place in Nairobi in December 1985, with the theme:” The Forward Looking Strategies for the Advancement of women”. 

 
The striving for equality continued with the fourth world women conference which held in Beijing, in September, 1995.  The theme for this conference was platform for action “An Agenda” for Women's Empowerment.  All of these led to the Millennium declaration of 2000 with the promotion of gender equality and empowerment as goal no. 3.


Seeing no party in sight the Commission on Status of Women (CSW) came up with the 30% Affirmative Action in  2005, advocating  for the promotion of women's appointment into political and economic decision-making at all levels from the house hold to local, state, national and international.


This far, gender mainstreaming still remains a critical issue globally, meanwhile, equality has been recognized as an index for positive and sustainable human  development.   Yet achieving equality has remained   as urgent   a concern as when the document was first drafted.  Why?  The reason is not far-fetched – in most countries of the world, especially developing countries, gender based norms and practices are in favour of boys and men than girls and women, in the granting access to resources, opportunities, right, voices, and decision-making power at home and in the public spheres.


This explains why gender mainstreaming still remains a challenge.  Nevertheless,   research   works   have shown that if women are fully empowered, they can rise up to the challenge of equality.


This informs the Millennia2015 desire for an action plan for Women's empowerment which to me, is a most welcome initiative because,  with  a  clear  road  map of  empowerment,  achievement indicators can easily be measured.  Empowerment   entails   equipping   women become capable of critical thinking, to begin to seek to dismantle institutions, beliefs, attitudes which disgrace   womanhood and deny the female equality as a human being.

 

The 2015 vision is the “Empowerment Action Plan. There after what happens? The 2025 vision will address the implementation strategies; monitoring, performance/impact measurement/evaluation.

 
To this end therefore, the following issues need be addressed as relates to Sub-Sahara, Africa.

 

037. How will policy promises  for women's empowerment be translated  into practice i.e. how will empowerment policy pledges be turned into reality for women, bearing in mind  the numerous cultural constraints - the dos and the don'ts  for women?

 

038. Women's empowerment is a knowledge-based action. How will knowledge on what works be generated and disseminated, taking into consideration that most women in this region, are yet to rise up to Literacy Initiative for Empowerment (LIFE)?

 

039. Realizing the potential of financial capital in the empowerment process.  How will donor agencies (external and internal) support empowerment mechanism and service delivery vis-à-vis accountability, transparency and cost effectiveness?
 

040. How will the empowerment action plan help to build women's potentials towards equality and solidarity and how will it be sustained for posterity? 
 
041. 2025 is a ten-year period. How will monitoring/progress time frame be worked out , with regards to monitoring, assessment and evaluation of implementation progress, support and sustainability be attained?
 
042. Guaranteed that the overall empowerment action plan operative will be country–led so as to address country  specific needs and priority, how will the overall frame work of coordination, support and mobilization be carried out, and how will the need for active and committed empowerment partnerships at local, state, country, regional and international, with a wide range of actors – government, NGOs, civil societies and other development agencies etc. be coordinated and sustained?

 

043. Needless to say that the empowerment action plan will as well make provision for the development of capacities and creation of  opportunities that can transform lives. How will all of these be harnessed and monitored for effective impact delivery/productivity measurement?

 

 

 

 

 

 

 

   Armand KOUAKOU KAN

 

Economiste, Abidjan, Côte d'Ivoire

03.10.2012

===


V05 - Climat, écologie et respect de l'environnement.
044. Comment répondre aux besoins du présent et aux préoccupations des femmes dans la planification et la gestion des activités liées à l'écosystème, à l'écologie et à la diversité biologique sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ?

 

V08 - Femmes et eSanté : la connaissance médicale en réseau au bénéfice de tous.

045. Comment l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication peut améliorer la santé des femmes dans la perspective de la réalisation des objectifs du millénaire ?

 

V16 - Femmes et filles, éducation et formation tout au long de la vie.
046. Comment intégrer la problématique du genre et des violences basées sur le genre dans les programmes scolaires, notamment en matière d'Education Civique et Morale en Côte d'ivoire ? 

 

V18 - Femmes aux postes clés à tous niveaux de pouvoir et de décision.
47. Comment préparer la Côte d'ivoire pour avoir des femmes à tous les niveaux y compris à la tête de l'Etat (Présidence de la République...) d'ici 2025 ?

 

 

V20 - Femmes et démocratie, priorité sociétale pour l'avenir.

048. Comment les actions politiques et sociales peuvent-elles contribuer à faire émerger les femmes de leur état de subordination au sein de leur famille et les faire entrer définitivement dans une sphère où leur seraient reconnues de véritables capacités et compétences professionnelles et politiques en Afrique ? Autrement dit comment faire passer les femmes du statut de titulaires à part entière du droit de vote à celui d'actrices incontournables du développement éligibles et capables d'exercer pleinement un pouvoir politique en Afrique ? 

 

 

V32 - Femmes et stéréotypes, respect de soi et des autres.
049. Comment procéder à une déconstruction sociale de la persistance de motifs misogynes qui contribuent toujours en Côte d'Ivoire à l'aliénation des femmes par le refus de leur accès à certaines institutions comme la Gendarmerie Nationale ?

 

V41 - Femmes et bonne gouvernance.
050. Comment peut-on parfaitement s'assurer de la destination finale réelle de l'aide financière accordée aux organisations et mouvements de défense des droits des femmes dans les pays du sud ?

 

051. Comment promouvoir les conditions réelles d'un contrôle et d'un accès égal des femmes aux biens et aux ressources économiques en Côte d'Ivoire ?


 

 

 

 

   Cornelia Daheim

 

Managing Partner, Z_punkt the Foresight Company,
Cologne, Germany 

05.10.2012

===

 

Long-term issues most important to women by 2025 in Europe:

 

052. How can women reach real equal opportunities, in all respects? Specifically, how can the glass ceiling be broken to integrate more women in management / leadership positions?

 

053. How can gender roles be more opened up  and become more flexible, especially in a more multicultural society?

 

054. How can women be enabled to integrate family (including elderly care) and work better?  

 

 

 

 

 

   Jeauberte DJAMOU

 

Présidente, ASEFED CAMEROUN,
Yaoundé, Cameroun

10.10.2012

===

 

055. Comment contribuer à l'avancement de l'égalité entre les femmes et les hommes dans la mesure où l'inégalité constitue à n'en point douter un frein à la croissance et à la réduction de la pauvreté ?

 
056. Comment appuyer l'éducation de la jeune fille de manière à l'autonomiser au plan intellectuel ?


057. Comment augmenter le niveau d'alphabétisation chez les femmes grâce aux formations pour adultes ?


058. Comment promouvoir le leadership économique des femmes rurales ?


059. Comment promouvoir l'entrepreneuriat rural ?


060. Comment aider à la transformation des produits agricoles et à l'accès au marché pour la vente des produits ?


061. Comment cibler les problèmes de développement de l'agriculture, la sécurité alimentaire, le changement climatique et la gouvernance ?

 

 

 

 

    Justin Hagena Kakumba

 

Membre et President de Millennia2015 Goma RDC
Gender equality leader

Goma, RDC / Kigali, Rwanda

11.10.2012

===

 

062. Comment les filles et les femmes en général pourraient être initiées à l'usage de l'internet pour obtenir les informations et les découvertes actualisées, impliquant l'acquisition du savoir ?

 

063. Comment procéder pour que la femme ne soit plus utilisée comme arme de guerre dans les conflits politiques et ethniques en région des Grands Lacs et dans l'EST de la RDC en particulier ?

 

064. Apres la découverte du talent des femmes et bien sûr de leur compétences, comment les conscientiser et leur donner la chance de participer activement au processus de développent, de démocratisation et de résolution des confits dans notre région des Grands Lacs ?

 

065. Comment la conservation des ressources biologiques, la gestion et l'utilisation durable des éléments constitutifs de la biodiversité pourraient être bien planifiés au niveau national pour assurer un partage juste et équitable entre femmes et hommes des avantages découlant de l'exploitation des ressources? Comme cela, la femme, elle aussi serait maîtresse de son environnement ici en RDC.

 

066. Comment trouver des pistes des solutions et les vulgariser afin de changer les mentalités coutumières qui discriminent la femme congolaise et celle du Grand Lac en général ?

 

067. Comment la communauté de Millennia2015 peut-elle se connecter avec les gardiens de coutume pour transformer avec eux les attitudes et habitudes des hommes  envers les femmes ?

 

068. Comment la région de Grand Lacs devrait-elle adopter des mesures sanitaires et médicales de pointe, favorisant la femme,   comme c'est le cas du Rwanda qui, par la politique de mutuelle de santé y parvient déjà ?

 

069. Etant donne que les femmes ne sont pas éduquées en grand nombre, comment auraient-elles la chance d'apprendre les autres langues pour participer comme actrices de la diversité culturelle et linguistique?

 

070. Pendant la guerre en RDC, les maris sont morts et les femmes, environ 20%, restent les responsables des ménages pourtant appauvries par les conséquences néfastes des différentes guerres. Comment alors la femme pourrait-elle être aidée pour prendre part au développement économique tout en assurant ses responsabilités comme chef de famille ? Comment alors pourrait-elle subvenir aux besoins quotidiens de sa famille ?

 

071. En 2010, la scolarisation féminine en RDC était de 51% et plus les niveaux de formation augmente, plus cela diminue . Alors l'enjeu consiste en : comment augmenter la participation des femmes et des filles  congolaises dans l'éducation jafin qu'elles atteignent les niveaux universitaires au même titre que leur frères ?

 

072. Pour ma part, j'ai l'honneur d'accompagner ces femmes courageuses qui agissent pour le changement en RDC. Les études et la réalité quotidienne en R. D. Congo établissent que neuf femmes sur dix sont confrontées quotidiennement aux violences psychologiques, violences culturelles, violences institutionnelles, violence économique, violence domestique, violence sexuelles. Malgré qu'elles soient démographiquement majoritaires en RDC, en temps de paix ou en temps de conflits, les femmes ont toujours été les cibles de violence d'où qu'elles viennent et utilisées comme outils de propagande pour les élections. On estime que 95% de femmes sont confrontées quotidiennement aux violences domestiques (du sommet de la hiérarchie à la base au niveau paysan) et qu'au moins 500.000 femmes ont subi des violences sexuelles - une conséquence néfaste des guerres à répétition en R.D.Congo - depuis 1996, particulièrement à l'Est du pays (Marie-Claire Faray). Pourtant la femme pourrait aussi occuper des postes pour prendre des grandes décisions pour lutter contre ces discriminations multiples dont elles sont victimes. et voter les nouvelles lois, etc. Comment le Congo pourrait donner la chance aux femmes de prendre les décisions pour elles-mêmes et en leur faveur ?

 

073. Si les études montrent que neuf femmes sur dix sont confrontées quotidiennement aux violences psychologiques, violences culturelles, violences institutionnelles, violence économique, violence domestique, violence sexuelles en RDC, les droits de la femme sont méprisées, la femme est alors considérée comme antihumaine. Comme faire pour que le droit de la femme soit respecté comme tout autre humain dans ce monde ?

 

074. Au parlement rwandais, les femmes, représentent, depuis les élections législatives de 2008, plus de 56% de membres élus.  Un record mondial qu'il faut féliciter. Bien sûr, après le génocide rwandais de 1994, les hommes manquent à l'appel, faisant que sur les bulletins de vote, les femmes prennent le dessus et, disons-le, par défaut (Jean Bigambo ). Mais la démocratie et le développement cartonnent merveilleusement. Par contre au Congo Kinshasa, l'inégalité dans l'application des mesures démocratiques via le parlement reste une question pertinente. Comment alors agir par l'institution pour que la femme soit aussi une actrice active et permanente dans le processus démocratique en RDC avec une représentation supérieure à 50% ?

 

075. L'inégalité entre femmes et hommes dans l'accès aux chances de toutes sortes reste de grande importance. Pourtant la réalité devrait donner la même chance aux filles qu'aux garçons - objet d'un Project de Gender Club pour la vulgarisation en perspective pour la Communauté de Millennia2015 Goma-RDC. Comment alors parvenir à accorder chances égales aux filles et aux garçons dans tous les domaines ?

 

076. Les filles en Afrique et particulièrement ici en RDC ont souvent honte de se présenter en public et par conséquent sont peu nombreuses dans les médias. Pour la participation au développement, beaucoup ont perdu confiance en elles et pensent qu'elles ne sont faites que pour la cuisine. Comment alors conscientiser ces femmes pour qu'elles s'estiment capables d'intégrer les médias, l'éthique et le processus de développement ?

 

077. Le contexte de guerre qui a caractérisé la RDC pendant plusieurs années a entraîné avec lui son cortège de violences de toutes sortes dont les principales victimes sont les femmes et les jeunes filles. Depuis 1996, plus d'un million de femmes ont été victimes des violences sexuelles et cela a des répercussions néfastes sur la santé reproductive des femmes car 80% de ces femmes violées sont contaminées par le VIH/SIDA. C'est une longue histoire ! Comment définitivement mettre fin à la violence dont nos mamans sont victimes ?

 

078. A Boma, comme dans la plupart des villes de la RDC, les femmes sont victimes de discrimination en raison de la contamination aux Infections Sexuellement Transmissibles et au VIH/SIDA. Le présent reportage aborde cette question en examinant de façon pragmatique si les femmes sont les principales et uniques vectrices et les dispensatrices attitrées de ces maladies (Reportage de Martial Mukeba et Sylvie Bindele). Pourtant l'homme aussi est vecteur, tout dépend du cas. C'est un exemple de discrimination faite à la femme congolaise parmi les milliers d'autres cas. Comment définitivement éliminer cela ? 

 

 

 

 

   Josephine Nkiru-edna Alumanah

 

Ph.D, Professor/Health Sociologist, Department of Sociology/Anthropology
University of Nigeria, Nsukka, ENUGU State, Nigeria

11.10.2012

===

 

079  How can Pregnant Women and Nursing Mothers have toll-free prepaid mobile phones to be able to reach out and be reached on health matters and in case of  emergency?


080. How can pregnant women and nursing mothers have adequate information on their state of health and that of their infants?


081.  How can pregnant women know when and where to seek care when in need?


082.  How can pregnant women and nursing mothers be able to reach health facilities for care when decisions are taken to seek care?

 

083. How can pregnant women access quality care on arrival at a health care facility?

 

  

 

 

 

 

 

   Ndeye Boury NIANG

 

Chargée de formation, Observatoire des Relations de Genre au Sénégal (ORGENS),

Dakar, Sénégal

13.10.2012

===

 

084. Comment adapter les programmes de lutte contre la pauvreté aux besoins spécifiques des femmes et selon les priorités dans chaque pays africain ?

 

085. Comment parvenir à une intégration effective des questions de genre dans les politiques de développement de l'ensemble des pays africains ?

 

086. Comment circonscrire la pandémie du Sida dans la région Afrique, si plus de 60% des personnes affectées sont des femmes ?

 

087. Comment arriver à une réduction drastique de la mortalité maternelle qui, malgré les efforts consentis, reste l'un des défis les plus importants à relever ?

 

088. Comment intégrer l'enseignement des droits humains dans les systèmes éducatifs et réduire ainsi les violences sexistes surtout dans les pays en conflits armés ?

 

089. Comment relever le taux d'achèvement de l'école primaire pour les filles africaines, sachant qu'il reste le taux le plus faible au monde ?

 

090. Comment éliminer les inégalités concernant l'accès à la terre entre les hommes et femmes pour un développement durable en Afrique ?

 

 

 

 

   WiDMax FAYETTE

 

Data Assistant, IOM
Tabarre, Port-au-Prince,Haiti
16.10.2012
===

 

091. Comment lutter contre les violences de genre?

092. Cmment faciliter l'accès des femmes à la Santé, l'éducation, la nourriture et le travail ?

093. Comment lutter pour l'égalite entre les femmes et les hommes ?

094. Comment répondre aux besoins des femmes dans la planification et la gestion des temps ?

 

 

 

  

 

 

   Hawa Sidibe

 

Présidente, Association pour le Développement et la Promotion des Droits humains,
Nouakchott, Mauritanie
16.10.2012
===

L'autonomisation des femmes est essentielle à la construction de l'avenir des femmes. Nous voulons  mettre l"accent sur l'égalité des sexes, c'est très important pour les femmes et les filles au niveau de toutes les structures et pour toutes les prises de décisions.

 

095. Comment donner l'accès à une Education de qualité pour tous ?

 

096. Comment donner l'accès à la santé  pour tous ?

 

097. Comment donner l'accès à l énergie, la sécurité alimentaire, les droits humains et à l'habitation face au changement climatique ?

098. Comment donner l'accès aux nouvelles technologies et aux ressources ?

 

099. Comment assurer la formation et la sensibilisation des femmes et des filles sur leurs droits et devoirs ?

 

Les femmes seront toujours colonisées tant qu'elles ne seront pas autonomes. Il est difficile d'accéder aux progrès des Objectifs du millénaire pour le développement. Bientôt, en 2013, deux ans avant 2015, la situation des femmes et des filles est toujours la même.

 

Les femmes handicapées, physiques ou mentales,  les femmes qui ont des enfants handicapés ont une vie très difficile, nous devons voir le cas de ces femmes.

 

100. Comment favoriser l'accès de toutes les femmes et filles, quelque soit leur situation, handicapées ou autres, à des ressources propres et à des formations ?


 

 

  

 

 

   Hadio MOUNKAILA


Sociologue - Officier électoral,
ONG Femme Alpha Niger - FECODEV France,
Niamey, Niger

17.10.2012

===

 

Femmes et Santé : Population et sécurité alimentaire 


101. Comment mobiliser et convaincre les femmes (et généralement les familles) de la nécessité de planifier les naissances pour parvenir à une adéquation entre ressources humaines et ressources vivrières dans nos pays en développement ?

 

Femmes - Education et formation des filles/femmes  


102. Comment remédier efficacement à la scolarisation des filles quand on sait que le taux de déperdition scolaire des jeunes filles augmente constamment dans nos pays (ce qui, du reste, décourage les familles, notamment rurales)?

 

103. Comment promouvoir l'autonomisation des femmes rurales, analphabètes et économiquement faibles dans le processus de développement économique et social des pays en développement ?

 

Femmes et démocratie 

 

104. Comment l'éducation civique et électorale pourra-t-elle renforcer les capacités et compétences des femmes africaines en général et des Nigériennes en particulier afin qu'elles contribuent efficacement à la gestion de la chose publique ?

 

105. Comment susciter l'émergence des femmes africaines dans les instances de décision, eu égard à certaines pesanteurs (subordination à l'homme et à la famille, analphabétisme, faibles revenus, etc.) qui font d'elles des spectatrices et non des actrices potentielles dans le jeu démocratique ?

 

 

 

 

 

   Eleonora Masini


Professeur émérite de Prospective de la Faculté des Sciences sociales à l'Université grégorienne, Rome;

Former chair of the Italy Node of The Millennium Project;

Roma, Italy

17.10.2012.

===

 

106. How is it that  women  are  not considered in their capacity of thinking about the future in general?

 

107. How is it that women are not considered in their capacity to propose  changes  for the future in politics  related to decision makers?

 

108. How is it that  women's ideas in social changes are not considered for the future?

 

109. How is it that women  are not considered in their scientific capacities to solve future problems in the  scientific area?

 

110. Hhow is it that women's capacities to act in the economic area are not considered and used  for the future?

 

 

 

 

 

    Maria de Bruyn

 

Senior Policy Advisor, Ipas, "Protecting women's health, Advancing women's reproductive rights"

Chapter Hill, North Carolina, United States

24.09.2012

===

 

111. How can women and girls be ensured access to all the reproductive health services they need, including HPV vaccinations, cervical cancer screening and treatment, and safe legal abortion?

 

112. How can countries' laws be harmonized so that adolescents have access without parental consent requirements to sexual and reproductive health counseling and services in accordance with their evolving capacity and decision-making ability?

 

113. How can laws mandating a legal marriage age of 18 years be enforced effectively to end child marriages?

 

 

 

 

 

   Elizabeth Florescu 
 

Director of research,  The Millennium Project;

Calgary, Alberta, Canada

18.10.2012.

===

 

114. How could the media be influenced to change their ways of presenting images of females, so as to contribute to reducing gender stereotyping?

 

115. How could the scope and spectrum of "empowerment of women" be expanded beyond the current generally economic pespective?

 

[Note: Right now, the official reports on gender equality mostly treat the issue through women's rights to generate income, and therefore increase economic power, but nothing on the real improvement of their quality of life. Most "empowering" projects aim only to give women more work burden on top of the already traditional household/family-care tasks, increasing their spending power under the "equality" label, thus mainly benefiting consumerism and increasing corporations' profit, but not necessarily improving women's conditions. (This doesn't imply dismissing or disregarding the great achievements in gender equity due to economic empowerment, so far.)]

 

116. How could the idea that an increased number of women in leadership positions would contribute to real improvement of living standards of society as a whole be more vigorously promoted?

 

[e.g. better family/work balance, more quality time with family, better support to working mothers, and reduced stereotyping of "women's work".]

 

 

 

 

 

   Daniel NTENDAY NSHIMBA KALMETA

 

Secrétaire Général del'ONGDH-UNIVADE
et de la Coalition AMEPI

Kinshasa, République démocratique du Congo

17.10.2012.

===

 

117. Comment combattre les violences sexuelles que subissent les femmes en République Démocratiques du Congo et en soulager les victimes ?

 

118. Comment penser et comprendre les violences envers les femmes ?

 

119. Comment convaincre la femme de comprendre que depuis la création du monde elle est et doit toujours être sous les ordres de l'homme, car c'est ceci qui crée beaucoup de difficultés dans des familles pour les femmes qui travaillent envers leurs maris chômeurs, qui, en cherchant à défendre leur cause, usent de la violence car la femme lui parle beaucoup le français et sur un ton d'autorité ?

 

 

 

 

    Adèle Meyifi Itchiri

 

Manager, Palmitch,

Douala, Cameroun

18.10.2012.

===

 

120. Comment résoudre le problème de l'accès de la femme africaine aux intrants agricoles, aux terres et aux nouvelles techniques et technologies de production au même titre que les hommes?

 

121. Comment canaliser et rentabiliser les efforts fournis par la femme rurale afin d'améliorer sa contribution dans les économies africaines et les rendre autonomes ?

 

122. Comment résoudre l'épineux problème d'acheminement de la production agricole vers les centres de distribution?

 

123. Comment améliorer les conditions de travail de la femme rurale dans nos pays africains?

 

124. Comment traduire dans les faits le slogan "femmes  actrices de developpement et créatrice d'avenir" dans notre contexte africain ?

 
125. Comment rendre la femme entrepreneur africaine plus compétitive dans le monde des affaires ?

 

126. Comment rendre notre vision qui est celle "du renforcement des capacités des femmes entrepreneurs de toutes catégories" efficace, efficiente et pérenne?

 

127. Comment pouvons-nous influencer les acteurs, la législation et les politiques dans l'environnement des affaires en Afrique?

 

 

 

 

 

   Monique Kaseya Mulashi

 

Coordinatrice, Femme Termitière ONG,
Kinshasa, République démocratique du Congo

18.10.2012.

===

 

128. V36 - Comment concilier les choix des femmes actrices de développement d'une part, en tant que responsables de  générations futures, ayant  des droits individuels et  indépendants; et d'autre part avec  leur statut de femme d'épouse et /ou de mère ?

 

129. V08 - Comment  les cultures, les décisions politiques et pratiques médicales peuvent avoir des conséquences néfastes et /ou bénéfiques  sur la santé en général et celle des femmes en particulier ?

 

130. V18 - Comment orienter les femmes vers la prise de décision et le renforcement du pouvoir dans leur espace individuel et collectif ?

 

131. V06 et V32 - Comment mobiliser la participation positive massive des femmes et leur visibilité dans la sphère politique en réseau, au bénéfice de tous et en vue d'influencer l'évolution des mœurs sans l'homme "affranchisseur" ?

 

132. V16 et V48 - Comment l'accès illimité aux connaissances écrites et aux compétences en technologies et information aideraient les femmes à augmenter leur productivité (revenus et qualité de vie) ainsi que leur autonomisation ? 


133. V10 - Comment combattre les obstacles socio culturels et les coutumes rétrogrades (discriminatoires) qui se répercutent sur la participation politique, la prise de décision ainsi que dans le processus de paix des femmes dans la région des grands lacs ?

 

134. V25 et V31 - Comment  la lutte contre la violence à l'égard des femmes (violation des droits fondamentaux de l'être humain) peut être cadrée dans la promotion du respect des droits de l'homme ?

 

 

 

 

   Violet Lobe Mokube

 

Social Worker, Oil Refining Company (SONARA)
Libe, Cameroon

18.10.2012.

===

 

135. How should  women work in partnership with men without making them (men) feel insecure or that women are trying to usurp their positions in the society?
 
136. How do we change the mentality of men with regards to women in order to promote gender equality?
 
137. How can more women be encouraged to participate in the politics and decision making of their countries?
 
138. How do women use the government, private sector, civil society etc., to improve their quality of life (standard of living)?
 
139. How do women build and promote a culture of peace at all levels in the society?
 
140. How do more women become actors in women human rights advocacy?
 
141. How do women use networking at all levels to promote a sustainable economy? 

 

 

 

 

 

    Halima Boubacar Fodi

 

Enseignante à la retraite, Présidente de l'ONG ANED
Niamey, Niger
18.10.2012
===

 

V16. Femmes et filles, éducation et formation tout au long de la vie

 

142. Comment faire accéder les filles des zones rurales à une éducation de qualité ?

 

143. Comment augmenter de façon substantielle le nombre de filles qui atteignent l'université ?

 

144. Comment amener les filles à embrasser les filières des sciences et techniques industrielles ?

 

145. Comment parvenir à l'application effective de certains facteurs d'influence comme la loi de protection des élèves filles et particulièrement la limitation de l'âge minimum du mariage à 18 ans ?

 

146. Comment amener la femme à maintenir son choix face aux restrictions et pressions sociales?

 

 

 

 

 

   Silvia Depau

 

Assistante au pôle Société de l'information de l'Institut Destrée pour Millennia2015;
Master en Sciences politiques: "Economie et finance éthique pour le développement et la coopération", Université de Sassari, Faculté de Sciences politiques, Sardaigne, Italie

18.10.2012.

===

 

147. Comment les femmes sardes peuvent-elles exploiter le capital social et culturel pour construire des entreprises ?

 

148. Comment les femmes sardes peuvent-elles construire plus de réseaux économiques et sociaux ?

 

149. Comment les femmes peuvent-elles transmettre les savoirs  anciens pour aider la nouvelle génération à trouver un équilibre entre les traveaux d'hier et les métiers d'aujourdhui ?

 

150. Comment trouver une solution à la vague de violence contre les femmes malgré  la culture matriarcale dont bénéficie la Sardaigne ?

 

151. Selon Antonello Liori, conseiller du travail pour la région de la Sardaigne, "le travail des Sardes à l'étranger est caractérisé par une appréciation générale de la qualité, l'engagement, le sérieux et la compétence. Même à partir de cette expérience positive, - a conclu Liori - nous pouvons en tirer des idées pour améliorer les effets positifs qui peuvent en découler pour l'économie de l'île".
Comment les femmes sardes peuvent-elles valoriser les ressources de leur territoire ?

 

152. Comment la microfinance peut-elle promouvoir le développement pour les femmes sardes et pour l'economie locale en Sardaigne ?

 

 

 

 

 

   Sitti Echa TAMOU

 

Directrice de Cabinet, Ministère de l'Emploi, du Travail, de la Formation Professionnelle et de l'Entreprenariat Féminin,
Moroni, Comores

19.10.2012.

===

 

Malgré les efforts déployés par les femmes Comoriennes  pour réussir, elles   sont encore confrontées à beaucoup de difficultés résultant de la persistance de certains préjugés et de leur faible accès aux facteurs de développement. En vue de leur permettre de faire face à ces défis et d'améliorer leur situation, le gouvernement Comorien reconnaît l'importance de la prise en compte de la dimension genre, et la pleine participation des femmes au processus de développement en tant que moyen de favoriser la réduction de la pauvreté et le développement économique du pays.  Le gouvernement Comorien affirme sa volonté de donner aux femmes la place qui leur revient dans leur processus de de développement.


Dans cette perspective, le Gouvernement a engagé une dynamique de  promotion de l'égalité et de l'équité du genre avec l'appui de ses partenaires du SNU à travers le projet «appui à la mise en œuvre du cadre stratégique et d'orientation de la PNEEG», qui a donné lieu à des avancées tangibles dans le sens de créer un environnement socio- culturel favorable à l'égalité et l'équité du genre et d'asseoir les bases des mécanismes nationaux permettant de s'assurer que le processus de développement du pays prenne adéquatement en compte les besoins et les intérêts des femmes.


Ainsi des acquis importants en matière de développement institutionnel pour la promotion du genre sont obtenus à travers le projet conjoint genre dont les principaux résultats enregistrés  sont : la nomination et la formation des points focaux genre dans les département ministériels aux niveaux de l'Union et des îles (en Analyse et technique d'intégration du genre dans les programmes sectoriels), la mise en place et la formation d'un groupe de formateurs des femmes politiques aux techniques de communication, de plaidoyer et de leadership, l'élaboration  et la validation des plans sectoriels de mise en œuvre de la PNEEG, l'élaboration et la publication du rapport périodique de la CEDEF, a création d'un fonds de solidarité auprès du Commissariat à la Promotion du Genre en faveur des femmes et la mise en place des  plateformes  nationales des femmes entrepreneurs, des femmes en politique et de lutte contre les violences basées sur le Genre. L'Union des Comores témoigne donc d'une dynamique indéniable en faveur d'une nouvelle organisation sociale où la femme aura toute sa place.


Cependant, l'analyse de la situation de l'égalité du genre révèle que les valeurs, pratiques et modes d'organisations sociales qui sont les principaux facteurs de disparités et d'inégalités de genre, limitent fortement les effets des actions entreprises en matière de genre au sein de la société comorienne. Le poids des femmes dans l'activité économique globale, la participation au processus de prise de décision et la représentation dans les organes législatifs et dans d'autres structures nationales (publiques et privées) reste encore très faible. De même, les structures  devant permettre d'assurer une véritable action de coordination et de leadership  de l'égalité du genre sont peu efficaces. Les capacités nationales sont limitées et les informations sur les questions du genre sont dispersées.


Les insuffisances majeures identifiées résident dans l'absence de leadership fort sur le plan institutionnel et d'une vision claire et partagée sur les rapports hommes/femmes dans la société, dans la déficience de synergie entre la dimension genre, l'élaboration et la mise en œuvre des politiques sectorielles visant la réduction de la pauvreté et la croissance économique ainsi que dans la carence d'un système de collecte et de diffusion de données désagrégées par sexe actualisées pour la planification, le suivi et l'évaluation du développement.


Dans la prise de décision, l'Union des Comores a ratifié les principaux Conventions et instruments internationaux, relatifs à la protection des droits de la femme, et en faveur de l'égalité entre homme et femme. De même, la Constitution de l'Union des Comores consacre  l'égalité de tous, en droits et en devoirs, sans distinction de sexe. De nombreuses études ont mis en lumière la complexité du Cadre Juridique qui régit la protection de l'égalité du genre, constitué concurremment par le droit musulman, le droit coutumier et le droit moderne. Bien que son fondement et ses dispositions soient essentiellement égalitaires pour l'homme et la femme, le droit moderne pèche par une insuffisance d'application, car, d'une part, il est supplanté souvent par les droits coutumier et musulman, et d'autre part, il présente des incohérences internes, qui affaiblissent son effectivité. La cohabitation ou l'application simultanée des trois droits rend le système juridique comorien complexe, et ne favorise pas l'élimination à court terme des inégalités dont est victime la femme comorienne.

 

Alors qu'on sait que :

Une femme Comorienne autonome ne vit plus dans la précarité;

L'autonomisation de la femme Comorienne permet de la sortir de la pauvreté;
L'autonomisation de la femme Comorienne permet de la protéger contre toutes sortes d'abus de la part des hommes;
L'autonomisation favorise la femme Comorienne à promouvoir dans l'Entreprenariat. Il donne la femme Comorienne la place qui lui revient dans le processus de décisions et de développement;
La Promotion de l'autonomisation des femmes Comorienne les permet d'aider les enfants.

 

153. Comment soutenir l'autonomisation des femmes Comoriennes ?

 

 

154. Comment affronter les principaux obstacles et défis à relever pour promouvoir l'autonomisation des femmes Comoriennes ?

155. Comment définir les orientations stratégiques et axes prioritaires d'une politique d'autonomisation  pour les femmes Comoriennes?


156. Comment mettre en place des mécanismes de promotion et de pérennisation de l'autonomisation des femmes aux Comores ?

157. Comment  l'autonomisation des femmes Comoriennes contribuera-t-elle à la réduction de la pauvreté et au développement durable ?


158. Comment mesurer les effets de la promotion des femmes dans l'évolution de la société Comorienne à culture musulmane ?

159. Comment définir les mécanismes de Suivi –Evaluation de l'autonomisation des femmes ?

 

 

 

 

 

   Toussaint Y. HONVOU

 

Professeur de Lettres à la retraite
Président de l'Association Béninoise Pour la Promotion des Orphelins et Enfants Abandonnés-A.BE.E.A,
Coordonnateur Communauté Millennia2015 Bénin,
Porto-Novo, Bénin

20.10.2012.

===


Sept (7) Enjeux ont été formulés à partir des sept (7) variables ci-dessous  mentionnées. Ces Enjeux se rapportent aux Femmes du Bénin. Ils ont donc une portée  nationale.

 

Variable 05 : Climat, Ecologie  et Respect de l'Environnement

 

160. Comment  l'homme et la femme  peuvent-ils  Agir pour ne  plus  porter la  responsabilité  du changement climatique et de la dégradation de leur environnement mais aussi pour que la Femme  soit définitivement  libérée  des contraintes que lui impose son milieu naturel en vue de son épanouissement à l'horizon 2015 ?

 

Variable 08 :   Femmes et Santé : la connaissance médicale en réseau au bénéfice de tous

 

161. Comment la connaissance médicale peut-elle amener la femme à changer de mentalité sur le plan médicinale ?

 

162. Comment  libérer et partager les connaissances médicales de toutes les sources pour les mettre au service de Tous,  en particulier les réseaux de femmes et au profit de leurs membres ?

 

Variable 12 :   Le statut des femmes et des filles, les rapports femmes/homes, filles/garçons dans la famille et la société

 

163. Comment faire pour que les  rapports femmes/hommes, filles/garçons ne soient plus des rapports qui mettent le sexe féminin sous la domination du sexe masculin afin de libérer les filles de ces préjugés dans les familles et de ces comportements qui les soumettent à ce statut dans la société ?

 

Variable 14 : Femmes,   Pauvreté et combat pour la survie quotidienne

 
164. Comment  accompagner  les Femmes dans leurs efforts  à   sortir définitivement du cercle infernal de la pauvreté qui empêche leur épanouissement ?

 

Variable 16 :   Femmes et filles, éducation et formation tout au long de la vie

 

165. Comment la femme peut-elle vivre sans une éducation et une formation à la base ?

 

166.Comment suppléer au déficit d'éducation et de formation au profit des filles et des femmes, pour que celles-ci  soient  des citoyennes à part entière et responsables de tout ce qu'elles entreprennent par leurs propres efforts  ?

 

Variable25 : Les violences faites aux femmes

 

167. Comment chaque  Acteur du développement doit-il agir désormais pour éradiquer la violences faites aux Femmes dans notre pays  à l'horizon 2025 ?

 

Variable35 : Femmes, travail et entrepreneuriat

 

168. Comment le travail et l'entrepreneuriat peuvent- ils contribuer à l'autonomisation de la femme ? 

 

 

 

 

 

   Aïssatou SAIBOU ABOUBAKARI


Juriste, animatrice au CAO-Bénin,

Cotonou, Bénin

20.10.2012

===

 

169. Comment encourager à les parents à maintenir leurs enfants à l'école jusqu'au baccalauréat ?

 

170. Comment  apprendre aux femmes béninoises à avoir confiance en elles-même, à ne pas se sous-estimer ?
 
171. Comment apprendre aux femmes béninoises à savoir gérer leur activités génératrices de revenus ?

 

172. Comment alléger l'influence des pesanteurs culturelles béninoises vis-à-vis de la femme ?

 

 

 

 

 

 

   Marthe DJUIKOM


Coordinatrice reseau des associations FERDEDSI, Forum Energie Renouvelable pour le Developpement Durable et par la Solidarité Internationale,
Bruxelles, Belgique

11.10.2012.

===

 

Energie décentralisée et développement local durable

 

Justification :

La question énergétique est au centre des préoccupations planétaires Les pays en développement autant que les pays développés sont tous impliqués dans la dynamique internationale autour de l'énergie.


Face à la problématique globale de changement climatique, les sources renouvelables (éolienne, solaire, petite hydraulique, biomasse) plus abondantes, sont de plus en plus présentées par les experts et les hommes politiques, comme les énergies du futur car moins polluantes. Aussi des mesures institutionnelles et financières sont prises à tous les niveaux pour inciter la production et
l'utilisation des sources d'énergie renouvelable, qui sont des alternatives et surtout des opportunités pour les zones et communautés souvent oubliés des systèmes.


Les faits majeurs de 1972 (choc pétrolier), 1992 (Rio & développement durable), 2000 (Sommet du millénaire), 2002 (Johannesburg) et plus récemment, en 2012 (à nouveau à Rio) mettent en relief des problématiques globales qui valent la peine d'être analyseées selon des régions et groupes spécifiques dont les plus vulnérables. Pour les pays en développement en général et l'Afrique subsaharienne en particulier, celles -ci pourraient se traduire par l'existence d'un potentiel énergétique sous exploité et qui pourrait dans un contexte bien déterminé, propulser plusieurs secteurs d'activités socio-économiques et améliorer la qualité et les conditions de vie des populations et notamment les femmes en apportant des solutions à de multiples problèmes.

En effet, les diagnostics de terrain mettent en exergue une diversité de problèmes de développement liés à l'insuffisance ou au manque d'accès à une source d'énergie. Par secteur d'activités, ils ont une infinité de dénominations dont entre autre insécurité alimentaire, absence d'opportunités économiques, chômage, exode rural, pénibilité des travaux de femmes et des filles,
faible couverture d'électrification, désertification, des formes variées d'inadéquation, problèmes de santé, d'éducation, ...bref de développement humain. Leur résultante crée la pauvreté dans ses multiples facettes.


Qu'il s'agisse du secteur agricole, de l'élevage, de la pêche, de l'artisanat ou du commerce et des micro-entreprises dans le secteur de l'économie informelle ou du cadre de vie des ménages, chacun de ces domaines abonde de plusieurs types d'activités dont le développement - en terme de croissance, de diversification, d'amplification, d'extension, répercussion sociale, qualité de
production et même condition de travail et condition de vie - est freiné par un manque ou une faible fourniture du service énergétique adéquat.


Axes de réflexion et d' actions :


o Quels sont les besoins énergétiques des populations/groupes/régions concernés ?


o Quels sont les potentiels énergétiques locaux ? quel usage en fait-on présentement ? et quels usages pourrait-on en faire ?


o Quelles sont leurs activités et lesquelles d'entre elles nécessitent une source d'énergie ?

 

o Qui sont les différents acteurs ou groupes d'acteurs; visibles et invisibles, de près ou de loin; liés à la fourniture de l'énergie nécessaire et à son utilisation ?


o Pour chaque groupe d'acteurs et du point de vue énergétique, quels sont leur enjeux, leur visions, leurs intérêts, les stratégies développées pour atteindre ces intérêts ?


o Quels partenariats possibles ou utiles ? et quel modèle organisationnel, ou méthodologie permettrait de porter ces acteurs et tous les enjeux, sur un espace de concertation et d'échange en vue d'une participation effective ?

 

En somme, il est question de mettre en place une stratégie qui aide à voir :


173. Comment mettre les énergies renouvelables comme facteur de vrai développement local dans ses dimensions sociales, économiques, techniques et environnementales ?

 

174. Comment saisir l'opportunité de cette nouvelle donne pour re-conceptualiser la gestion du développement, notamment du milieu rural ?

 

 

 

 

 

   Jacqueline Musugani

 

Secrétaire Exécutive, Initiatives des Femmes en Situations Difficiles pour le Développemant Intégré (IFESIDI) asbl,
Bukavu,Sud Kivu, République Démocratique du Congo

25.10.2012.

===

 

V01  Femme accès à l'information et au savoir :

 

175. Comment  parvenir à ce que la majorité des femmes  puissent accéder à l'éducation  en République Démocratique du Congo ?

 

176. Quelles sont les stratégies que les politiques peuvent mettre en œuvre pour donner aux femmes la chance d'accéder à la communication ?

 

177. Comment procéder à une forte sensibilisation des femmes surtout les femmes rurales,  pour un intérêt accru à l'information et à la communication afin de participer au développement de leurs milieux ?

 

178. Comment  appliquer véritablement la parité dans la gestion des choses publiques pour une véritable participation des femmes  au pouvoir et au même pied d'égalité que les hommes ?

 

179. Comment les femmes et les filles peuvent accéder facilement aux outils et moyens  de communication et d'information afin de briser les barrières de l'isolement dû à l'inaccessibilité à l'information et de la communication ?

 


V02  Renforcement des capacités pour les femmes :

 

180. Comment  parvenir au renforcement des capacités économiques, politiques, et sociales des femmes en République Démocratique du Congo ?

 

181. Comment trouver un fonds nécessaire pour cette fin ?

 

182. Comment créer un climat social et politique favorable à un renforcement des capacités  des femmes  dans plusieurs domaines ?

 

 

V03 Femme en situation des conflits et des guerres :


183. Comment arriver à mettre fins aux guerres et aux conflits armées à l'Est de la République démocratique du Congo ?

 

184. Comment parvenir à l'éradication de l'esprit de haines qui risque d'envenimer le climat de paix et de sérénité entre les habitants de l'Est de la République Démocratique du Congo ?

 

185. Comment est-ce que les politiques tant au niveau national qu'international peuvent-elles arriver à l'éradication totale de viols et violences faites aux femmes dans tout le pays en général (car même dans les parties du pays où il n' y a pas la guerre, les femmes et filles continuent à être violées  jusqu'à ce jour) et dans l'Est du pays en conflits armés ?

 

186. Comment les juridictions congolaises peuvent-ells aider les victimes des guerres en général ainsi que les victimes des viols et violences à obtenir réparation des crimes dont elles sont ou ont été victimes ?

 

187. Quelles sont les stratégies que le gouvernement congolais peut adopter pour réussir à assurer l'autorité de l'Etat dans tout le pays,  afin de garantir la sécurité des femmes, des filles et de leurs familles à l'Est de la RDC ?

 

188. Quelles sont les mesures que le gouvernement congolais et la communauté internationale peuvent prendre pour assurer la protection, la prise en charge en général des réfugiés et des déplacés internes dont surtout les femmes sont les plus vulnérables à l'Est de la RD CONGO en proie à des conflits armés ?

 

 

V04 Femme et nouvelles compétences participatives


190. Comment valoriser les compétences participatives des femmes ?

 

191. Comment  est-ce que les femmes et les filles  peuvent accéder  facilement aux micro-finances pour valoriser leurs activités informelles pour la survie de leurs familles ?

 

192. Comment arriver à ne pas sous-estimer les compétences des femmes rurales, des femmes et filles autochtones ?

 

193. Que doivent faire les politiques pour éviter la discrimination vis-à-vis des femmes quant à leurs compétences dans l'espace de prise de décisions?

 

194. Comment  les décideurs congolais doivent procéder pour faire voter les lois protégeant les femmes ?

 

195. Si elles sont votées, comment arriver à faire réellement appliquer ces lois pour la protection des femmes et filles, pour les valorisations de leurs compétences d'ici 2025 ?

 

196. Comment est-ce que les femmes peuvent parvenir un jour à jouir d'un espace équitable aau même titre que les hommes dans les organes de prise des décisions d'ici 2025 ?

 


V05  Climat , écologie et respect de l'environnement

 

197. Comment associer la femme à la gestion de l'environnement d'une manière aussi  équitable que l'homme ?

 

198. Comment les politiques peuvent–elles associer les femmes à des décisions qui se prennent par les hommes sur la gestion de leurs propres environnements ?

 

199. Comment faire aussi bénéficier les femmes des ressources générées par leurs environnements ?

 

200. Comment faire accéder  les femmes et les filles aux micro-finances leur permettant une meilleure gestion de leurs  environnements  et en tirer bénéfice ?

 


V10: Femme, diversités culturelles et linguistiques

 

201. Comment valoriser la diversité culturelle dont font partie les femmes en République Démocratique du Congo?


202. Comment donner aux femmes et filles congolaises la chance de tirer profit des valeurs culturelles dont elles sont originaires en République Démocratique du Congo ?

 

203. Quelles sont les actions à mener par les politiques pour aider les femmes et les filles à conserver les valeurs  culturelles de leur pays ?

 

204. Comment aider et sensibiliser les femmes à prendre conscience des richesses que renferment leurs diverses cultures au  Congo?

 

 

V14: Femme, pauvreté et combat pour la survie 


205. Comment parvenir  à mettre fin aux guerres  et conflits qui déstabilisent les femmes et leurs  familles, par voie de conséquence, les vulnérabilisent et les plongent dans la pauvreté,  la misère ?

 

206. Comment  aider les femmes congolaises à accéder aux micro-finances pour leurs autonomisations économiques ?

 

207.  Comment éradiquer la pauvreté qui marginalise les femmes  en République Démocratique du Congo?

 

208. Comment augmenter la productivité agricole des femmes rurales pour  lutter contre la pauvreté  qui les marginalise ?

 


V36: Femmes actrices de développement, créatrices d'avenir assurant la responsabilité de générations futures


209. Comment les décideurs pourront-il arriver d'ici 2015 et 2025 à doter les organisations internationales, locales,  des subventions  nécessaires  afin que celles-ci puissent à leurs tour financer et encourager les activités des femmes dans la République démocratique du Congo en général et dans la province du Sud-Kivu  en particulier ?


210. Comment les hommes politiques au niveau du pays, des provinces, des communes peuvent donner  aux femmes  des responsabilités politiques ou autres pour qu'elles soient parmi ceux qui décident des questions de leurs semblables femmes en République Démocratique du Congo ?

 

211. Comment les politiques en République Démocratique du Congo peuvent arriver à faire réussir les négociations de paix en RD CONGO, afin de promouvoir et valoriser les actions de développement  que mènent les femmes, et de participer à l'atteinte des Objectifs du Millénaire de développement  d'ici 2015 ? 2025 ?

 

 

V38 Femmes, médiatrices et génératrices de paix


212. Comment  les autorités congolaises, les organismes internationaux peuvent-ils donner aux femmes les moyens financiers nécessaires pouvant leur permettre de participer à toutes les négociations relatives aux questions de paix à l'Est du Congo et dans tout le pays ?

 

213. Comment les parties prenantes aux négociations de paix à l'Est du Congo, peuvent-elles se faire violence en associant les femmes aux assises sur les conflits et la paix, chaque fois qu'elles doivent traiter des questions  liées à la paix, aux conflits en République  Démocratique du Congo ?

 

214. Comment les politiques congolaises, régionales ou internationales peuvent donner aux femmes les chances de s'instruire davantage, de participer aux espaces de prise des décisions, pour qu'elles soient choisies parmi ceux qui doivent traiter des questions de médiation de paix, de recherche de paix ou de résolutions des conflits  en RD CONGO?

 

 

   

 

   Elena Stancanelli


Sorbonne Economics Research Center,

Paris 1 University, and OFCE, Sciences-Po

Paris, France

25.10.2012.

===

 

215. How does gender affect retirement patterns?

 

216. How to balance the gender distribution of house work for older people?

 

217. How to prevent women from retiring later than men because they have to work longer to compensate for more career interruptions?

 

218. How to balance pension benefits, usually lesser for women than men when they retire? 

 

 

 

 

   Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF)

 

Westmount, Québec

31.10.2012

===

 

Contribution du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF) à la réflexion sur les enjeux et le plan d'action pour l'autonomisation des femmes, horizon 2025


MISE EN CONTEXTE :

 

Le Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF) est une organisation internationale non gouvernementale dotée du statut consultatif auprès de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Créé en 2000, le SIDIIEF représente près d'un million d'infirmières, d'infirmiers et autres professionnels de la santé dans le monde francophone. Il a pour mission principale de faciliter, le partage des expériences et des savoirs infirmiers afin de contribuer au développement de la santé et à l'amélioration de la qualité des soins et services de santé offerts aux populations.

 

Le SIDIIEF constitue un réseau influent de leaders infirmiers tourné vers les grands défis de la santé mondiale et sensible à l'émergence des nouvelles pratiques dans les champs de l'enseignement, de la clinique, de la recherche, de la gestion et des politiques de santé. À la demande générale de ses membres, le SIDIIEF se positionne de plus en plus comme une référence importante pour influer sur les décisions, tant au niveau local, national qu'international.

 

Le SIDIIEF est convaincu que les infirmières et les infirmiers sont une force vive dans tous les systèmes de santé du monde et que leurs actions sont indispensables pour élever le niveau de sécurité et de santé des populations, et leur permettre de mener une vie socialement et économiquement acceptable.


Depuis sa création, le SIDIIEF a toujours porté une attention particulière à la santé et aux droits des femmes. Il considère que toute politique de protection sociale doit faire appel aux communautés, aux pouvoirs publics et aux institutions sociales; il encourage l'infirmière et l'infirmier, à titre de professionnel et de citoyen, à soutenir l'action communautaire destinée à favoriser l'accès aux soins et à des services adaptés aux besoins des femmes.

 

Pour le SIDIIEF, la profession infirmière, majoritairement composée de femmes dans un grand nombre de pays, représente une force déterminante pour l'amélioration des conditions de vie et de santé des femmes à chaque étape de leur cycle de vie. La profession favorise l'accès aux services de santé, la continuité des soins, le renouvellement et la diffusion des meilleures pratiques ainsi que la participation au développement de politiques pour la santé des femmes.

 

Le SIDIIEF croit que la profession infirmière doit s'intéresser aux grands enjeux mondiaux et porter une attention particulière à la santé, au bien-être et à l'autonomie des femmes. La violence faite aux femmes doit être dénoncée et décriée. Le silence doit être brisé et les femmes doivent refuser leur position d'infériorité. Elles doivent bénéficier de toute l'autonomie nécessaire pour prendre les décisions qui concernent leur santé. L'autodétermination des femmes et la valorisation de leur contribution à l'amélioration des conditions de vie et du développement humain sont mises en valeur dans les communications du SIDIIEF, lesquelles tentent de rejoindre le plus de femmes possible, dans le plus de régions possible et dans un esprit de convivialité.

 

Selon le SIDIIEF, quels sont les enjeux prioritaires et les axes stratégiques pour l'autonomisation des femmes à l'horizon 2025 :

 

[les analyses des variables seront publiées dans la section adéquate du portail de Millennia2015].

 

 

V01 — FEMMES, ACCÈS À L'INFORMATION ET AU SAVOIR

 

La mise en réseau d'infirmières et d'infirmiers des pays francophones par le SIDIIEF est un axe stratégique à prioriser dans le plan d'action. Un tel réseau facilite le partage et la diffusion des savoirs en soins infirmiers. Dans les efforts pour donner l'accès à l'information et au savoir, il est important de prendre en compte la dimension de la langue française. Pour plusieurs infirmières et infirmiers francophones, la langue anglaise dominante dans les écrits scientifiques et professionnels est un obstacle supplémentaire pour l'accès au savoir. Cette situation est encore plus criante pour les infirmières et infirmiers des pays d'Afrique francophone. Non seulement ils n'ont pas ou peu d'accès à l'évolution du savoir infirmier via les nouvelles technologies de l'information et de communication, mais lorsqu'ils les utilisent, beaucoup de documents sont uniquement en anglais.

 

219. Comment soutenir le développement et la diffusion des savoirs scientifiques et des meilleures pratiques en français ?

220. Comment est-il possible de soutenir le développement de plateforme de téléapprentissage (e-learning?)

 


V08 — FEMMES ET E-SANTÉ : LA CONNAISSANCE MÉDICALE EN RÉSEAU AU BÉNÉFICE DE TOUS
V09 — FEMMES, BIEN-ÊTRE ET PRO-ACTIVITÉ TOUT AU LONG DE LA VIE

Ces deux variables sont traitées ensemble.

 

Par diverses stratégies, la profession infirmière tente de rejoindre les femmes et de répondre à leurs multiples besoins, peu importe leur lieu de résidence, leur niveau de scolarité, leurs problèmes de santé, leur orientation sexuelle, leurs capacités ou leurs handicaps physiques et mentaux.


221. Comment mettre en valeur l'apport des infirmières à la santé des femmes ?


222. Comment soutenir le développement d'outils d'éducation thérapeutique à l'intention des femmes ?


223. Comment soutenir davantage l'action communautaire pour favoriser l'accès aux soins et améliorer la santé des femmes, des enfants et des familles de la communauté ?


224. Comment soutenir le développement des compétences infirmières pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle d'éducatrice à la santé auprès des femmes ?


225. Comment faire en sorte que la promotion et l'éducation à la santé sont plus valorisées par les systèmes de santé dans le monde ?

 

 

V10 — FEMMES, DIVERSITÉ CULTURELLE ET LINGUISTIQUE


(rejoint des préoccupations énoncées à V01)

 

226. Comment assurer la diffusion du savoir scientifique en français sur le web ?


227. Comment s'assurer que les infirmières des pays africains notamment, ont les habiletés nécessaires pour utiliser les nouveaux outils web et médias sociaux ?


228. Comment développer la solidarité numérique de manière à ce que les femmes, même celles des régions les moins favorisées, puissent contribuer à l'avancement des connaissances, au maintien et à la promotion de la santé, facteurs de développement de leur communauté, de leur pays ?

 


V16 — FEMMES ET FILLES, ÉDUCATION ET FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE
V21 — FEMMES, RECHERCHE, SCIENCES ET TECHNOLOGIE

 

Ces deux variables sont traitées ensemble.

 

229. Comment soutenir l'accès à la formation universitaire en français aux infirmières, et plus particulièrement en Afrique Francophone, afin qu'elles disposent des outils leur permettant de contribuer à l'effort collectif d'amélioration de la santé, de la qualité des soins et de la nécessaire transformation des systèmes de santé ?


230. Comment soutenir, à la première ligne des services de soins et de santé, l'action des infirmières et des femmes de la communauté pour qu'ensemble, elles deviennent actrices du développement de leur région: éducation à la santé, participation aux décisions, à l'action politique liée à l'amélioration des conditions de vie et de la santé collective ?


231. Comment soutenir ces actrices du développement pour en arriver à construire ensemble des réseaux de savoirs et de compétences féminins essentiels au développement soutenable des communautés allant de façon progressive et pragmatique vers l'amélioration du bien-être, de la santé et de la prospérité de tous ?

 

 

 

 

Direct link: www.millennia2015.org/Issues

 

 

   
   
 

 

 Millennia2025 Woment and Innovation Foundation  

Millennia2025
Women and Innovation Foundation,
Public Utility Foundation

 

Fondation Millennia2025
Femmes et Innovation,
Fondation d'utilité publique

 

 

Institut Destrée - The Destree Institute

The Destree Institute, NGO official partner of
UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with
the United Nations ECOSOC since 2012 

 

L'Institut Destrée, ONG partenaire officiel de
l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès de l'ECOSOC
des Nations Unies depuis 2012

 

 

UNESCO

Millennia2015
International conference,

with the patronage
of the UNESCO 

 

Conférence internationale
Millennia2015,

avec le patronage
de l'UNESCO

www.millennia2015.org   ©   Institut Destrée - The Destree Institute