Recherche :
 
recherche avancée

 

 

facebook Millennia2015 facebook
Millennia2015
Twitter @Millennia2015

@millennia2015

  #M2025

Infos
Register
Inscription

Think Tank
DataBase
Donate
Faites un don

 

 

 
Contenu de cette section :
 
-Traductions de la vision

Vous êtes ici :   Processus de prospective > La vision de Millennia2015   


Lien direct : www.millennia2015.org/La_vision 

 

Fondation Millennia2025 Femmes et Innovation 

 

 

 

Processus de prospective de Millennia2015 :

La vision de Millennia2015

 

 

 

 

Millennia2015,

Un plan d'action pour l'autonomisation des femmes


Processus de recherche prospective et conférence internationale organisée par
l'Institut Destrée et

la Fondation Millennia2025 Femmes & Innovation (Fondation d'utilité publique),
avec le patronage de l'UNESCO

en son Siège à Paris, 3-6 décembre 2012

  

La vision de Millennia2015 résulte du travail du Think Tank : les étapes en sont présentées ici.

 

 =>  

Afin de permettre au plus grand nombre de travailler sur cette vision, il importe de la rendre accessible dans un maximum de langues et dialectes.

Aidez-nous : traduisez le document dans votre langue usuelle : pdf - doc - rtf

 

La traduction sera publiée sous votre signature : merci de l'envoyer
à l'adresse <vision [at] millennia2015.org>

 

 => Les traductions  : merci à vous !

   

 

=> Questions pour présenter votre action concrète

 

=> Vos actions concrètes validées par Millennia2015

 

 

 

Introduction à la session

 

Ecrite sur base des contributions du Think Tank de Millennia2015 au processus de prospective et notamment aux réponses formulées aux sept macro-enjeux, la vision de Millennia2015 a été envoyée par courriel au réseau et les commentaires intégrés. Coordonnée par Marie-Anne DELAHAUT, la vision a bénéficié des apports de Eleonora BARBIERI MASINI, Philippe DESTATTE, Françoise MASSIT-FOLLÉA, Véronique THOUVENOT et Coumba SYLLA. La version anglaise a été finalisée grâce à Jocelynne Annette SCUTT.

 

Lors de la deuxième session plénière à l'UNESCO, le 3 décembre 2012, Marie-Anne Delahaut a lu la vision de Millennia2015 afin d'ouvrir le débat aux dernières remarques. Philippe Destatte a rappelé que la vision est un texte de référence qui renforce la stratégie en fonction de l'expérience et du présent. Cette stratégie permettra d'atteindre la vision. Il faut se projeter dans le futur considérant les objectifs de Millennia2015 : que voulons-nous pour les femmes en 2025 ? La vision n'est pas figée, elle peut être revue quand nécessaire. Chaque témoignage peut mettre en valeur un aspect oublié. Il a invité les participants à faire part de leurs remarques quant à la vision à deux niveaux :
- les aspects oubliés ou au contraire trop mis en avant;
- les mots et expressions à modifier.

 

Toutes les suggestions présentées en session ou communiquées par courriel ont été intégrées à la vision de Millennia2015. Merci tout particulièrement à Gyslaine DESROSIERS, Québec, Canada; Eva Fabry, Norvège; Karimi FRESHTEH, France; Renée GERARD, France; Solange GOMA, Congo Brazzaville/ France; Nicole GOMIS GAKOU, Sénégal; Theodore J. GORDON, USA; Justin HAGENA KAKUMBA, République démocratique du Congo; Lois HERMAN, USA/Italy; Sandra JEAN-GILLES, Haïti; Raphaela KITSON PANTANO, France; Claudia KOLLER, Austria; Naima KORCHI, France; K Martha LLANOS, Pérou; hadijetou Cheikh LO, Mauritanie; Annie MATUNDU MBAMBI, République démocratique du Congo; Marjorie MONNI, France; Annette NTIGNOI, Wallonie, Belgique; Ngozi NWOSU, Nigeria; Maudy PIOT, France; Mila SAFI, République démocratique du Congo; François SCHMITT, France; Jocelynne SCUTT, Grande-Bretagne/Australie; Aminata SYLLA, France.

 

 

 

 

La vision de Millennia2015

 

Une vision prospective n'est pas une illusion : c'est une image partagée et décrite en termes précis d'un futur souhaité. Celle de Millennia2015 a été rédigée à partir des centaines de futurs souhaitables exprimés par le Think Tank de Millennia2015, de septembre à décembre 2012, en réponse aux sept macro-enjeux travaillés ensemble (www.millennia2015.org/7_macro_enjeux_fr).

 

Amendée, la vision a bénéficié des remarques de la Communauté de Millennia2015 en deuxième session plénière de la conférence internationale tenue au siège de l'Unesco à Paris les 3 et 4 décembre 2012, avant d'être approuvée et diffusée au réseau mondial de Millennia2015. La vision est par définition immatérielle. C'est la stratégie qui va concrétiser la vision. Elle sera adaptée selon les continents ou les régions et les plans d'action qui en découleront correspondront aux besoins de chaque entité.

 

 

 

 


   1. Introduction :

Femmes et hommes en interaction solidaire pour assurer un avenir meilleur

 

 

Nous n'avons pas l'intention d'avancer vers l'avenir avec les modèles du passé. Trop souvent, la société et de nombreux hommes ont une représentation trop stéréotypée des femmes et des filles. De fait, les femmes sont hétérosexuelles, homosexuelles ou transsexuelles, elles ont des enfants ou n'en ont pas, c'est une question privée et chaque femme au monde est maître de son corps. Qu'elles soient mères ou pas, les femmes ont la capacité de transmission de la culture, de la connaissance, de la solidarité, des valeurs universelles. Bien des femmes et des filles sont actives dès leur plus jeune âge pour construire leur famille, assurer la pérennité du foyer, éduquer les enfants, protéger leur santé, administrer et augmenter les ressources économiques qui permettent la survie ou conduisent au bien-être. Elles sont fortes et courageuses, parviennent à gérer plusieurs vies, même lorsqu'elles sont moins valides. Un problème existe cependant, c'est que les femmes suscitent une incompréhension fondamentale, depuis le début de l'humanité, non seulement parce qu'elles portent la vie, mais aussi pour leur beauté aux mille facettes, leur sagesse créatrice infinie et leur force quasi-indestructible. La situation est d'autant plus difficile pour les femmes moins valides, handicapées ou âgées. Chacune a sa place dans la vision de Millennia2015. Les stéréotypes, les discriminations et les violences sont néfastes dans tous les cas et nous avons la ferme intention de les faire cesser pour construire un chemin nouveau vers un avenir meilleur.

 

La pauvreté, quant à elle, ne se soucie pas du genre ou du nombre d'enfants, la pauvreté c'est le ventre qui pleure. Derrière chaque enfant affamé ou assoifé, il y a une mère pauvre, affamée ou assoifée. Les femmes, depuis toujours, se sont investies dans la lutte pour la survie, comme médiatrices dans les conflits, comme architectes d'avenir et de paix. L'accès des femmes à l'éducation, aux soins de santé, à la maîtrise de leurs droits, à la gestion économique, au pouvoir décisionnel et aux mandats politiques de haut niveau sont dans tous les cas des vecteurs de développement et de paix. Cependant, depuis des siècles, un trop grand nombre de femmes et de filles souffrent d'injustices et d'inégalités, au sein de la famille et de la société. Les femmes sont victimes de violences morales, psychologiques, physiques et sexuelles. Selon les régions, des filles et des femmes sont assassinées par le féminicide, les avortements sélectifs, le meurtre des bébés filles et la pédophilie. Elles sont violentées par les rapts massifs de la traite des êtres humains, les privations de droits et d'héritage, le déni d'éducation, les mutilations sexuelles, les lapidations, les mariages précoces et forcés, les grossesses contraintes, les avortements non sécurisés et le veuvage ségrégationniste perpétués par l'obscurantisme. Elles sont violées, torturées et tuées devant leur famille par des hommes et des garçons non respectables lors des massacres que se permettent les troupes régulières ou les milices lors des guerres déclarées ou des conflits locaux.

 

Des femmes et des filles sont tenues en esclavage par plusieurs groupes sociaux et se retrouvent privées d'éducation, d'accès à la santé, de l'autonomie économique. De nombreuses femmes n'ont pas la liberté de leurs corps et sont privées d'éducation sexuelle, d'accès à la contraception, d'accès à l'avortement médical si tel est leur choix et notamment en cas de viol. Dans les pays démocratiques, les femmes doivent aussi lutter contre la précarité, les inégalités salariales, le manque d'accès aux postes décisionnels économiques ou politiques, les violences et la non application des droits humains. Trop de femmes sont ainsi réduites à une situation inférieure et handicapées dans leur devenir.

 

Pourtant, dans toutes ces situations et à toutes les époques, les femmes ont en elles la volonté et le courage qui les portent à l'action. Les femmes et les filles ne se présentent pas comme des victimes, elles vont de l'avant en continuant à assumer les responsabilités qu'elles s'assignent pour la survie de leurs enfants, de leurs proches et le développement de leur société. Les femmes sont fortes et elles le font savoir. Elles mettent en œuvre la solidarité éternelle, renforcée par les réseaux créateurs, elles ont au cœur la sororité qui aide à comprendre, qui console, qui éduque, qui valorise. Elles s'inspirent des modèles des femmes vénérables qui ont tracé le chemin pour l'application des droits humains, pour le développement scientifique, culturel, politique et économique. Les femmes n'abandonneront jamais leur combat pour l'égalité, pour l'autonomisation et pour le partage des connaissances. Elles construisent des ponts entre celles qui bénéficient de leurs propres droits et celles qui sont maltraitées, pour renforcer la solidarité et exiger les mêmes droits humains pour toutes et tous. Les femmes maîtrisent, perfectionnent et transmettent les savoirs et les connaissances, les sciences et les techniques qui assurent le développement de leur région. Elles sont les premières à s'investir pour mettre les législations internationales telles la Résolution 1325 des Nations Unies en application dans leur pays. Les femmes n'ont jamais cessé de se dresser en solidarité afin de lutter pour leurs droits.

 

Nous entrons dans un nouvel âge de la planète concernant l'énergie, le développement, la sécurité et la paix. L'égalité des genres, l'autonomisation des femmes et l'éducation sont à l'agenda mondial : nous devons agir ensemble en motivant les nouvelles générations pour ce nouveau paradigme.

 

 


   2. Les valeurs des femmes en 2025

 

 

Faisons un saut temporel.

 

En 2025, l'égalité des femmes et des hommes s'est fondamentalement consolidée. Les structures politiques de l'ONU Femmes sont pérennisées et implantées dans tous les pays, assurément dotées des moyens financiers requis. Le respect, l'éthique et la bonne gouvernance se sont imposés dans toutes les sociétés, suite au travail de fond accompli sans relâche par les réseaux de femmes sur base des derniers progrès technologiques. La solidarité s'est renforcée naturellement : entre les filles et les garçons, entre les hommes et les femmes, entre les partenaires au sein de la famille, de l'entreprise et des pouvoirs politiques, car toutes et tous ont compris que ces valeurs partagées constituent la piste solide et concrète pour le développement durable et l'avenir de notre planète. L'ubiquité des technologies gratuites accessibles pour tous et partout valorise les réseaux, la formation tout au long de la vie et le développement économique.

 


 

 

   3. Six finalités pour la société humaine en 2025

 

 

   3.1. L'autonomisation des femmes et l'égalité des droits comme vecteurs de progrès pour l'humanité

 

 

En 2025, les valeurs féminines et masculines sont intégrées en équilibre à la conception de la société. Les femmes et les filles sont plus autonomes car elles bénéficient de l'accès à l'éducation, aux formations et aux ressources. La précarité est largement maîtrisée et le taux d'alphabétisation ne cesse de croître. Les femmes contribuent encore davantage à la véritable réussite économique, politique et sociale, en valorisant leurs compétences dans le cadre d'un leadership partagé avec les hommes. Leur apport aux sciences et à la recherche, trop peu pris en compte au cours des derniers siècles, est enfin reconnu comme le confirment les derniers Prix Nobel. Les femmes rurales sont confortées et épanouies du fait de l'exercice de leurs droits fondamentaux et leur accès égal aux ressources économiques. L'égalité des genres s'est réalisée dans une logique de partenariat en égalité avec les hommes. La lutte contre la pauvreté reste un enjeu majeur. Ce progrès sociétal fondamental permet à l'ensemble de la société d'œuvrer pour les objectifs communs de la survie et du développement durable. Les financements nécessaires et légitimes requis pour la gestion globale des questions sociétales impliquant les femmes (éducation, maternité, gestion familiale, protection et éducation des enfants, égalité de droits, d'emploi et de salaires, protection de la retraite, accès au soins de santé et aux technologies) sont assurés par les Etats et constituent une priorité pour les Nations Unies, grâce notamment à la récupération des coûts générés par les armées et les guerres qui ne sont plus d'actualité. L'égalité entre les femmes et les hommes est inscrite dans les lois fondamentales de chaque pays. Le concept de "maisons de droits" s'est implanté avec grand succès et permet d'informer les femmes concernant les lois autant que de les soutenir face à leur non respect, avec évaluation régulière par les Nations Unies.

 

 

 


   3.2. L'évolution des mentalités génératrice d'harmonie grâce à l'équilibre entre les femmes et les hommes

 

 

En 2025, les mentalités ont changé, entraînant le respect mutuel entre femmes et hommes. La prise de conscience et l'implication des hommes pour l'égalité entre les sexes ont généré une mobilisation admirable dans toutes les sociétés. Les responsables des cultures traditionnelles et patriarcales ont pris la mesure du progrès dont ils seraient porteurs en adaptant les traditions, afin d'en extirper les pratiques violentes et dégradantes, profitant ainsi de l'apport des femmes au bien global de leurs communautés. Les hommes et les garçons sont désormais les premiers à rejeter les stéréotypes sexistes qui favorisaient l'exploitation et les violences faites aux femmes. Les clubs de genres, les écoles des maris ont porté leurs fruits et sont la fierté des communautés qui jadis se complaisaient dans les violences sexistes. La répartition des tâches dans les familles est équilibrée entre les filles et les garçons afin que chaque membre puisse étudier ou travailler pour assurer la prospérité selon ses compétences. Les filles se sont définitivement mobilisées pour les études scientifiques et leur apport à la recherche et aux métiers d'avenir renforce incontestablement l'économie des pays concernés. Les plafonds de verre ne sont plus d'actualité et les responsables de haut niveau sont choisis pour leurs compétences sans distinction de genre.

 


 

 

   3.3. Le développement personnel comme émancipation du genre humain tout entier

 

 

En 2025, la législation internationale interdisant les féminicides s'est implantée efficacement : les pays qui autorisaient l'avortement sélectif des bébés filles, ceux dont les politiques induisaient le meurtre des filles à leur naissance, ceux qui acceptaient la maltraitance des petites filles considérées comme des charges pour leur famille, ont dû modifier leur comportement et établir la justice humaine. Les violences faites aux femmes ne sont plus tolérées et sont condamnées par l'ensemble de l'humanité. Les filles sont estimées dans leur famille et les femmes dans la société : l'estime de soi et la confiance ainsi restaurées font d'elles des moteurs de changement et des architectes d'avenir. Les "tsunamis" sexuels infligés précédemment aux femmes et aux filles dans le cadre de situations politiques chaotiques, d'obscurantisme ou de conflits armés ne sont plus concevables. La conscientisation globale générée par l'éducation et les objectifs du Millénaire pour le développent permettent à la société humaine de tendre vers l'harmonie en vue du développement durable de l'humanité.

 


 

 

   3.4. L'accès globalisé aux soins de santé comme sécurité pour l'avenir, renforçant la qualité de vie

 

 

En 2025, les prestataires de santé, et particulièrement les femmes, sont formés, valorisés et financés afin de fournir les soins médicaux adéquats à chacun, mais particulièrement aux femmes et aux enfants, en temps réel et dans leur langue maternelle, en utilisant les ressources scientifiques et les technologies appropriées, aussi bien à distance grâce à la télémédecine que dans les structures de santé. Les jeunes filles dès 14 ans sont formées aux premiers soins comme sages femmes dans les pays qui en ont besoin, afin de stopper la mortalité au cours de l'accouchement. Les formations citoyennes ont permis de juguler les maladies telles que le SIDA et de faire en sorte de généraliser l'éducation sexuelle et la gestion de la contraception. L'éducation prénatale pour tous est un facteur éducatif important pour la santé actuelle et celle des futures générations. La solidarité internationale ne permet plus que des femmes soient privées d'accès aux ressources de base, à l'eau, à l'éducation, à la contraception, au travail et à la gestion économique : les responsables politiques élus ont pris la mesure de leur responsabilité.
 


 

 

   3.5. La contribution majeure des femmes au développement familial, social, intellectuel, politique, scientifique et économique global

 

 

Dans les années 2020, la libération des carcans imposés par l'obscurantisme et le patriarcat a permis de prendre en compte l'infinie valeur ajoutée des femmes pour le développement social commun, en adaptant les paramètres économiques aux spécificités des femmes et des hommes, ainsi qu'en intégrant notamment dans le Produit intérieur brut les données massives du travail informel et non rémunéré. Toutes les parties prenantes de la société ont compris que des transformations sociétales innovantes étaient nécessaires pour fonder un nouvel équilibre générateur d'avenir. Forte de son indépendance et de sa cohésion grâce au multiculturalisme multilingue, la société civile a notamment confirmé sa mobilisation en renforçant les réseaux solidaires, le partage des connaissances et des techniques d'apprentissage, adressés tant aux jeunes qu'aux personnes plus âgées. Chacune et chacun trouve sa place dans la société délibérément tournée vers l'avenir et soucieuse du développement durable. Les responsables politiques et économiques ont pris en compte leur responsabilité afin que la gestion financière ne se fasse pas au détriment de populations exploitées, et notamment des femmes et des enfants dans les pays en développement. Les formations adéquates ont permis aux femmes et aux mamans de prévenir leurs enfants des risques de la guerre afin qu'ils ne deviennent plus des enfants soldats. L'implication sociétale majeure des femmes migrantes est désormais prise en compte tant pour valoriser leurs compétences et diplômes dans leur pays d'accueil que pour faciliter la prise en charge qu'elles réalisent au quotidien pour leur famille dans leur pays d'origine, avec la reconnaissance de leur apport à la société dans les deux pays.

 


 

 

   3.6. Un nouveau modèle pour les générations futures, fait de paix, d'éducation et de solidarité

 

 

En 2025, de nouveaux modèles de vie, plus harmonieux, ont été conçus, mis en œuvre et sont évalués constamment par pays, afin d'assurer leur adaptation constante au temps et à l'espace concernés. Les outils de la société de la connaissance sont mis à profit pour assurer l'équilibre des paramètres vitaux de la planète. Les progrès fulgurants des technologies de l'information et de la communication (TIC) ainsi que la généralisation des connexions à très haut débit ont fortement contribué à l'autonomisation des femmes. Les politiques guerrières sont en perte de vitesse, grâce à la mobilisation mondiale souveraine en faveur de la paix. L'éducation, la formation sont revalorisées et génèrent croissance et emplois, ce qui a permis à bien des pays en situation périlleuse de trouver ou de retrouver leur équilibre économique. La valeur des personnes âgées est à nouveau prise en compte pour leur incomparable capacité de transmission des connaissances aux nouvelles générations. L'autonomisation génère la solidarité entre les genres, entre les générations, entre les peuples. La personne humaine est au cœur de la société.

On a le droit de rêver. On a le devoir de lutter. Millennia2015 a la double ambition d'une démarche prospective opérationnelle et au plus près du terrain. Cette ambition implique de mobiliser les femmes, les hommes et les jeunes générations afin qu'ils s'engagent dans le processus de changement, en coordination créative portée par la force des réseaux.

 


 

 

   4. Les objectifs majeurs de Millennia2015 à l'horizon 2025

 

 

Avec tous les organismes et associations partenaires aux plans international, régional et local, Millennia2015 contribuera prioritairement aux Objectifs du Millénaire pour le Développement et, en particulier, à deux projets majeurs :


1. assurer la qualité du développement du genre humain par l'arrêt de toute violence, en particulier à l'égard des femmes et des filles; assurer l'amélioration de l'éducation, du bien-être et de la santé pour tous et particulièrement pour les femmes, les filles et les enfants partout dans le monde;


2. instaurer un équilibre de 50% entre femmes et hommes dans tous les postes de direction, notamment dans les parlements et les conseils d'administration, et contribuer à l'avènement des femmes aux plus hautes fonctions de l'Etat et aux postes de cheffes d'entreprises.

 

Un symbole fort pour Millennia2015 serait qu'une femme soit élue comme prochaine Secrétaire générale des Nations Unies afin de donner un signal robuste de changement de mentalités au niveau global et d'œuvrer, d'une manière nouvelle et innovante, pour construire la paix et l'harmonie mondiales.

 

Millennia2015  -  10.2012 - 03.2013

 

 

 

Lien direct : www.millennia2015.org/La_vision

 

   
   
 

 

  Millennia2025 Woment and Innovation Foundation  

Millennia2025
Women and Innovation Foundation,
Public Utility Foundation

 

Fondation Millennia2025
Femmes et Innovation,
Fondation d'utilité publique

 

 

Institut Destrée - The Destree Institute

The Destree Institute, NGO official partner of
UNESCO (consultative status) and 
in Special consultative status with
the United Nations ECOSOC since 2012 

 

L'Institut Destrée, ONG partenaire officiel de
l'UNESCO (statut de consultation) et 
en statut consultatif spécial auprès de l'ECOSOC
des Nations Unies depuis 2012

 

 

UNESCO

Millennia2015
International conference,

with the patronage
of the UNESCO 

 

Conférence internationale
Millennia2015,

avec le patronage
de l'UNESCO

www.millennia2015.org    ©   Institut Destrée - The Destree Institute